Soigner les hémorroïdes par l'homéopathie

avril 19, 2022

Les hémorroïdes ont toujours été une maladie fréquente pouvant atteindre n’importe qui. Mais particulièrement les adultes, les femmes enceintes et les personnes âgées sont les plus exposées. Ainsi, les crises hémorroïdaires se manifestent par des démangeaisons, ou par des douleurs insupportables en plus de saignements pendant vos défécations. Néanmoins, il existe une solution qui est l’homéopathie à la fois naturelle et efficace, qu’il convient d’aborder.

Comment reconnaître une crise hémorroïdaire

Les hémorroïdes sont toujours présentes dans la zone recto-anale et sont des veines qui, en temps normal, se font très discrètes. Cependant, c’est lorsque ces veines se mettent à se dilater, se gonfler et s’extérioriser que l’on parle de maladie hémorroïdaire. Les facteurs favorisant le développement des hémorroïdes peuvent varier d'un individu à un autre et peuvent être : la constipation répétée, la grossesse, le relâchement musculaire et veineux dû au vieillissement, ainsi qu’une augmentation de la pression sanguine à cause d’un effort physique trop poussé.

A voir aussi : Quelle tisane prendre pour les hémorroïdes ?

Néanmoins, les troubles hémorroïdaires, pouvant être internes ou externes, évoluent suivant certaines phases. Les premiers symptômes se manifestent par des démangeaisons au niveau de la paroi rectale, en cas d’hémorroïdes internes. Par contre, les démangeaisons sont ressenties au niveau de la peau de l’anus, si ce sont des hémorroïdes externes.

Puis, au fil des jours, les symptômes s’aggravent et un amas de vaisseaux enflés commence par apparaître. On peut donc parler de crise hémorroïdaire lorsque les symptômes atteignent leur paroxysme en absence d’une prise en charge précoce. Lorsque ces symptômes sont réunis, vous pouvez être sûr qu’il s’agit bien d’une crise hémorroïdaire et non d’une autre maladie anale comme une simple fissure.

A voir aussi : Quand consulter pour des hémorroïdes ?

Voici en quoi consistent les traitements homéopathiques des crises d’hémorroïdes

L’homéopathie fait partie des traitements naturels les plus efficaces. En plus d’avoir une utilisation facile, il ne vous expose à aucun risque d’effets secondaires. Dès lors qu'une crise hémorroïdaire apparaît, prenez directement les mesures nécessaires pour limiter les complications. Pour ce faire, vous pouvez choisir l'une des solutions homéopathiques suivantes :

  • Mercurius corrosivus 10 DH

il faudra en prendre 2 granules, 3 fois par jour pour calmer les saignements.

  • Nux vomica 5 CH

Vous pouvez prendre 2 granules 3 fois par jour. Cette solution est idéale pour les personnes alitées faisant une crise hémorroïdaire suite à un abus d’épices fortes ou d’alcool.

Paeonia 5 CH

Respecter la prise de 2 granules 3 fois par jour si les douleurs sont de type échardes avant et après la défécation. Ce traitement homéopathique est également très efficace pour venir à bout des fissures anales.

  • Hamamelis 5 CH combiné à l’Aesculus hippocastanum 5 CH

Il faut prendre 2 granules de chaque solution 3 fois par jour en cas d’hémorroïdes rouges et volumineuses.

Sulfur 5 CH

Il est surtout recommandé de respecter la prise de 2 granules à raison de 3 fois par jour. Vous prendrez 3 autres granules en plus, juste avant de vous coucher uniquement dans un cas chronique. Cette posologie est très efficace pour calmer les démangeaisons, les sensations de brûlure et les suintements de la zone recto-anale.

Les pratiques naturelles à adopter dans les cas de crises hémorroïdaires

Pour bénéficier de plus d'efficacité de ces médicaments homéopathiques, il faudra adopter des comportements aidant à soulager les crises d’hémorroïdes. Ainsi, dès l’apparition des symptômes, évitez de manger des aliments qui irritent les muqueuses. Ces aliments sont : le café, le thé, la moutarde, le piment et toutes les épices fortes.

Par contre, ce qu’il faudra faire, est le plein de fibre en consommant beaucoup de fruits et légumes. Toutefois, il est très important de maintenir une bonne hygiène anale en utilisant ni savon ni eau chaude. De même, évitez de rester longtemps dans les toilettes, car la position assise sur la cuvette empirera davantage la situation. Par contre, il faut évacuer les selles dès que vous en avez envie en ne traînant juste pas aux toilettes. Aussi, l’idéal pour vous essuyer serait d’opter pour les lingettes bébé au détriment du papier toilette habituel.