Comment attrape t-on des hémorroïdes ?

janvier 31, 2022

Nombreuses sont les personnes affectées par les hémorroïdes au cours de leur vie. Cette dilatation des veines situées au niveau de l’anus et du rectum existe sous deux formes : les hémorroïdes internes et externes. Aussi gênante qu’elle soit, cette maladie fait l’objet de tabous. Cependant, il est préférable de maîtriser les différents procédés de contraction des hémorroïdes afin de les éviter.

Les hémorroïdes : qu’est-ce que c’est ?

Les hémorroïdes font partie de la structure anatomique de l’homme. Elles peuvent être qualifiées comme étant des tissus vascularisés tuméfiés situés dans la zone anale (rectum et anus). Ces tissus sont parfois à la base de saignements mineurs ou de petits caillots sanguins. En effet, il arrive qu’un ou plusieurs tissus se dilatent, se fragilisent et se dégagent des cavités qui les soutiennent habituellement.

A lire également : Quand consulter pour des hémorroïdes ?

Dans ce cas, les hémorroïdes prennent un aspect pathologique. La grosseur de ces dilatations varie d’un individu à un autre. Les hémorroïdes peuvent se produire à l’intérieur de l’anus (hémorroïdes internes) ou sur le pourtour de ce dernier (hémorroïdes externes).

Par quels moyens contracte-t-on les hémorroïdes ?

Lorsque vous allez à la selle, il est tout à fait normal que les veines de la zone anale se dilatent légèrement. Cependant, si cette dilatation persiste trop longtemps, elle devient problématique. Il s’agit dès lors d’une crise hémorroïdaire. Les hémorroïdes peuvent être contractées par plusieurs moyens. Ces différentes causes de la maladie sont variables d’une personne à l’autre. En général, vous pouvez attraper les hémorroïdes lorsque vous y êtes génétiquement prédisposé.

Lire également : Les huiles essentielles permettent elles de soigner les hémorroïdes ?

Cela dit, lorsque vous avez un proche parent qui en souffre, les risques que vous l’attrapiez sont forts. Par ailleurs, une grossesse et un accouchement par voie naturelle peuvent engendrer ce problème chez la femme. Les hémorroïdes peuvent survenir lorsque vous êtes constamment constipé. Aussi, lorsque vous souffrez d’une surcharge pondérale vous pouvez attraper les hémorroïdes.

Une autre cause des hémorroïdes est relative à une position assise de longue durée et très répétitive. En outre lorsque dans votre quotidien vous ne faites pas de mouvement, vous êtes trop sédentarisé, vous risquez d’attraper les hémorroïdes. Cette maladie peut également être contractée en portant quotidiennement des charges lourdes, en pratiquant certains sports tels que le cyclisme ou l’équitation.

Par ailleurs, la pratique de la sodomie constitue une cause non négligeable des hémorroïdes. De plus, si vous souffrez de pathologie hépatique telle que la cirrhose de foie, vous risquez d’attraper les hémorroïdes.

Quels sont les symptômes des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes se manifestent de diverses manières. Cependant, il existe trois symptômes habituellement constatés chez les patients souffrant de la maladie. Il s’agit de la démangeaison, l’irritation et les saignements pendant ou après la défécation. En effet, qu’il s’agisse d’une hémorroïde interne ou externe, les démangeaisons et les douleurs peuvent se faire remarquer.

Vous pouvez également remarquer une sensation inflammatoire au niveau du rectum. Par ailleurs, les hémorroïdes peuvent se manifester par un écoulement de mucus par l’anus. En outre dans le cas des hémorroïdes externes, il y a formation de petites protubérances sensibles qui peuvent être facilement remarquées à la sortie de l’anus. Il est à préciser que les hémorroïdes internes peuvent aussi être extériorisées à un stade avancé.

Que faire pour prévenir les hémorroïdes ?

Il existe de nombreuses astuces pour assurer la prévention des hémorroïdes. Ces différents moyens de prévention reposent essentiellement sur l’alimentation. Ainsi, il est vivement avisé de prioriser une alimentation saine, faible en sel, matière grasse et pâtisserie. Optez surtout pour des aliments riches en fibres tels que les légumes frais, les fruits, les crudités et les légumineuses. Vous devez aussi vous hydrater suffisamment. Il est recommandé de boire environ 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Il est également recommandé d’éviter au maximum la viande, l’alcool, les plats épicés, le café, etc.