Quels sont les symptômes des hémorroïdes ?

avril 19, 2022

Les hémorroïdes ou maladies hémorroïdaires sont des vaisseaux établis au niveau de l’anus. Ces réseaux sanguins sont présents chez tous les humains dès la naissance. Toutes fois les hémorroïdes peuvent devenir à un moment donné gênant et insupportables. Il est alors préférable de connaître ses symptômes pour mieux se traiter. Voici comment reconnaître les hémorroïdes.

Les douleurs causées par les hémorroïdes

Cette pathologie existe en deux sortes : les hémorroïdes externes et les hémorroïdes internes. Les hémorroïdes externes sont sous la peau autour de la marge anale. Les douleurs se font sentir lorsqu’un caillot se forme à l’intérieur de ces hémorroïdes externes. Ce caillot donne naissance à une excroissance qui peut avoir la taille d’un noyau de cerise. Cette boule est alors responsable d’une douleur, mais pas de saignement à ce moment, car ça se produit sous la peau. Les hémorroïdes internes sont dans le canal anal et apparaissent dès la naissance. À la suite de certaines situations (constipation ou accouchement chez la femme) elles présentent aussi différents symptômes.

Cela peut vous intéresser : Comment soulager une crise d'hémorroïdes ?

Formation des hémorroïdes internes dans l’anus

Les maladies hémorroïdaires se forment étape par étape. D’abord, il y a l’hémorroïde elle-même logée dans l’anus. Ensuite au moment de faire la selle l’hémorroïde sort. Lorsque vous ne faites plus d’effort pour déféquer elle revient à sa position normale. Après la défécation, l’hémorroïde sort et est visible au bout de l’anus. Enfin, lorsque la maladie hémorroïdaire atteint un niveau, l’hémorroïde ne peut plus être replacée dans l’anus. Il faut alors consulter votre médecin.

Le saignement rectal

L’un des symptômes que les gens remarquent en premier est le saignement rectal. Normal, puisque c’est un symptôme inquiétant. Il s’agit en général des saignements indolores. Ce saignement n’est pas douloureux en lui-même. Lorsqu’une veine se retrouve bloquée, le saignement survient aussitôt. Le sang qui provient des hémorroïdes internes est rouge vif. Cette couleur se justifie par le fait que le sang coule près de l’anus. Lorsque le sang devient plus foncé, c’est qu’il y a sûrement un autre problème. Ce problème peut se situer plus loin dans le tube digestif. N’hésitez pas à consulter votre médecin dès que les symptômes apparaissent.

A lire en complément : Que faire en cas d'hémorroïde avec des saignement dans les selles ?

Les démangeaisons

Les démangeaisons interviennent à proximité de votre anus. Ces démangeaisons vous mettent dans un inconfort total. La peau au niveau de la partie anale est délicate. La peau commence alors à vous gratter et peut même brûler. Ceci est dû à l’irritation de la peau. À la longue, cette démangeaison peut conduire à l’eczéma anal. Dans certains cas, les hémorroïdes conduisent à une fuite fécale ou la sensation que les selles n’ont pas finie de tomber. Vous remarquez des débris de selles autour de l’anus.

La Persistance de la douleur

La douleur se ressent au niveau du bas-ventre ou prêt de l’anus. Il peut s’agir de picotements dans l’anus. Elle se ressent lorsque vous allez à la selle où les hémorroïdes commencent par sortir. Cette douleur est aussi un symptôme alarmant. La sortie de la selle fait mal et peut même brûler. C’est à ce moment que beaucoup de personnes réalisent qu’il y a quelque chose qui ne va pas. L’inconfort est causé par les muscles de l’anus qui compriment une veine déjà enflée. Un caillot se forme. Celui-ci en touchant la paroi de l’anus qui est très sensible et déclenche des brûlures douloureuses chez le sujet.

L’apparition du prolapsus

Lorsque les veines prennent de la masse du fait du gonflement, le prolapsus apparaît. Le fait que les hémorroïdes sortent de l’anus après des tentatives vraiment gênantes est appelé prolapsus. Le prolapsus est suivi de saignements ou encore plus de douleurs. Il vous empêche carrément d’adopter la position assise. Vous essayerez plusieurs fois d’aller à la selle, mais le résultat reste négatif.

Lorsque les symptômes apparaissent pour la première fois, il est conseillé de consulter un médecin. C’est le seul moyen de ne pas confondre les hémorroïdes avec les fissures anales ou le cancer du côlon.