Hémorroïdes : Les causes, symptômes et traitements

avril 18, 2023

I. Les hémorroïdes : un sujet tabou

Bien que largement répandue, cette affection est souvent ignorée en raison de la gêne qu'elle cause. Les hémorroïdes sont des dilatations des veines dans la région anale et le rectum, ce qui peut être très douloureux et avoir un impact négatif sur la qualité de vie de ceux qui en souffrent.

A découvrir également : Les causes des hémorroïdes : tout ce que vous devez savoir

II. Origines et causes des hémorroïdes

Une anomalie de la circulation veineuse est la cause des hémorroïdes. En fonction de leur localisation, ils sont classés en deux catégories : internes et externes. Un certain nombre de facteurs peuvent entraîner la dilatation du réseau de veines qui constitue l'ensemble.

A voir aussi : Les causes méconnues des hémorroïdes

Par exemple, la constipation chronique est souvent citée comme l'un des facteurs majeurs. Les hémorroïdes sont causées par une pression accrue sur le réseau veineux du rectum en raison d'efforts de défécation répétés.
Les changements hormonaux et l'augmentation de la pression abdominale pendant la grossesse sont d'autres facteurs potentiels qui peuvent être à l'origine de cette situation.
La sédentarité, le surpoids, un régime alimentaire pauvre en fibres ou un abus d'aliments riches en épices sont d'autres facteurs.

Facteurs favorisant Causes possibles
Constipation Effort lors de la défécation
Grossesse Changements hormonaux, pression abdominale
Sédentarité Manque d'activité physique
Surpoids Pression excessive sur le rectum et l'anus
Alimentation Manque de fibres, excès d'épices

Sédentaire

III. Symptômes distinctifs et diagnostics

Les hémorroïdes peuvent être signalées par plusieurs signes. Ils varient selon le type d'hémorroïde, mais peuvent inclure des saignements indolores lors des selles, une sensation de brûlure ou de démangeaisons dans la région anale et des douleurs lors de la défécation. Il arrive parfois qu'une inflammation douloureuse et bleue se produise à l'entrée anale, appelée thrombose hémorroïdaire.

Un diagnostic précis est généralement établi par un proctologue après un examen clinique et parfois une coloscopie pour exclure d'autres pathologies colorectales.

sitting, in seated position, in situ

IV. Traitements et préventions : vers un soulagement durable

Le principal objectif du traitement des hémorroïdes est de soulager les symptômes et de prévenir leur réapparition. En fonction de la gravité des symptômes et du type d'hémorroïdes, il varie.

  • Traitement médical : pour réduire l'inflammation et la douleur, il peut s'agir de crèmes, de suppositoires ou de médicaments par voie orale. Certains produits topiques contiennent un anesthésique pour aider à soulager la douleur rapidement. Cependant, les veinotoniques ont un impact sur le retour veineux.
  • Traitement chirurgical : les cas les plus graves peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. La plupart du temps, elle est effectuée sous anesthésie générale ou locale. On peut citer parmi les méthodes employées la ligature élastique, l'ablation chirurgicale (hémorroïdectomie) ou la technique de Longo.
  • Prévention et hygiène de vie : les crises hémorroïdaires peuvent être évitées en buvant beaucoup, en mangeant une alimentation riche en fibres pour faciliter le transit intestinal, en faisant de l'exercice régulière et en évitant de rester assis pendant de longues périodes.

Un défi personnel et sociétal

Bien que fréquentes, les hémorroïdes sont encore considérées comme une affection stigmatisée et mal comprise. Cependant, la qualité de vie des personnes touchées peut être considérablement améliorée grâce à une prise en charge adéquate et à des changements de mode de vie.

Quelles actions prenons-nous en tant que société pour briser les tabous sur les hémorroïdes et faciliter leur traitement ?