Les hémorroïdes internes sans douleur : qu'est-ce que c'est ?

avril 19, 2022

Les hémorroïdes internes sont situées en haut du canal anal et sont très sensibles à la pression des gaz et des selles. Elles sont généralement sans douleur, même lorsqu’elles sont dilatées. Cependant, cette maladie n’est pas sans conséquences. Vous souhaitez apprendre beaucoup plus sur la maladie hémorroïdaire, voici ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que les hémorroïdes internes ?

Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment dans l’anus ou le rectum. Les hémorroïdes internes comme leur nom l’indiquent, se manifeste à intérieur de l’anus. Cette maladie a tendance à tendance à évoluer selon plusieurs stades et peut devenir à la longue des hémorroïdes externes. Voici les différents stades que peut connaître cette maladie :

Lire également : Comment concilier des hémorroïdes et le sport

  • 1er stade : l’hémorroïde est à l’intérieur de l’anus,
  • 2e stade : l’hémorroïde sort pendant la selle et se remet en place dès qu’on a fini,
  • 3e stade : l’hémorroïde sort de l’anus et ne peut être déplacée à l’intérieur que par le doigt,
  • 4e stade : l’hémorroïde sort et ne peut plus être déplacée.

Lorsque les hémorroïdes internes ne sont pas vite traitées, elles peuvent parvenir au dernier stade puis devenir assez douloureuses.

Les hémorroïdes internes : comment reconnaître ?

Parmi les symptômes des hémorroïdes internes, il y a notamment les démangeaisons, l’irrigation et les saignements pendant ou après les selles. Qu’il s’agisse d’hémorroïdes internes ou externes, elles sont reconnues par des douleurs lors de la défécation. En effet, lorsqu’il s’agit spécialement d’hémorroïdes internes, la défécation est douloureuse et l’on peut bien ressentir une sensation de brûlure interne.

Avez-vous vu cela : Quelle tisane prendre pour les hémorroïdes ?

Pour ce qui concerne les saignements, ils sont très souvent faibles et ne peuvent être remarqués que sur les papiers toilette. Ces saignements sont minimes au début et peuvent devenir fréquents à la longue. Quant aux sensations d’une inflammatoire au niveau du rectum, elles font partie également des symptômes qui peuvent vous permettre de reconnaître le mal.

Par ailleurs, un écoulement rosâtre ou rouge vif peut aussi permettre de reconnaître le mal. En effet, quelqu’un qui souffre d’hémorroïdes internes peut faire le constat selon lequel son anus rejette un liquide soit rosâtre ou rouge vif. Il s’agit de l’écoulement du mucus par l’anus.

Qu’est-ce qui cause les hémorroïdes internes ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser ou déclencher cette maladie chez l’homme. Il peut s’agir d’une prédisposition génétique. Cela signifie que vous l’avez pris de vos parents. Ce cas est en revanche très isolé. Une grossesse et un accouchement par voie naturelle peuvent aussi en être une cause. En effet, pendant l’accouchement, lorsque la femme pousse très fort, cela peut entraîner des hémorroïdes.

Par ailleurs, une constipation fréquente, la sédentarité, une surcharge pondérale et une position assise trop longtemps peuvent également être des causes des hémorroïdes internes. De même, lorsque vous pratiquez la sodomie et certains sports comme l’équitation et le vélo, vous pouvez souffrir plus tard de ce mal.

En outre, il importe de savoir que certaines personnes sont exposées à cette maladie. On les appelle les personnes à risque. Ce sont entre autres des personnes qui ont un parent proche souffrant du mal les femmes enceintes les personnes qui souffrent d’une cirrhose et les personnes régulièrement constipées.

Comment prévenir les hémorroïdes internes : quelques astuces

Pour prévenir le mal, la consommation de certains aliments tels que les légumes frais, les fruits, les crudités et les légumineuses est à privilégier. Il vous faut en effet une alimentation saine et riche en fibres, mais qui est faible en matières grasses et en sel. De même, vous devez éviter de consommer trop de pain.

Par ailleurs, vous devez veiller à éviter les viandes et les repas trop épicés. Vous devez aussi fuir l’alcool, le café et le thé si vous voulez prévenir les hémorroïdes. En revanche, buvez beaucoup d’eau afin de faciliter la digestion et éviter la constipation.

En somme, les hémorroïdes internes se manifestent à l’intérieur de l’anus, mais peuvent évoluer et devenir plus tard incontrôlables. Il convient donc de prévenir ce mal à l’aide de gestes très simples.