Avoir des hémorroïdes après un accouchement : c'est normal?

avril 19, 2022

L’accouchement est un évènement qui procure la joie de toute une famille. S’il est considéré comme une libération pour la mère, celle-ci ne reste pas moins exposée à certains désagréments. Parmi ceux-ci, les troubles hémorroïdaires suscitent encore de vives préoccupations. Est-ce normal d’en souffrir après un accouchement ? Cet article vous éclaire sur le sujet.

Les hémorroïdes : qu’est-ce que c’est ?

Les hémorroïdes sont des varices qui participent à la continence du canal anal. Situées au bout des artères hémorroïdaires dans le canal anal, ce sont de petits coussinets veineux que tout le monde possède. Lorsque ces coussinets subissent une dilatation, il en découle une pathologie : la maladie hémorroïdaire. Il en existe deux types : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

Sujet a lire : Comment concilier des hémorroïdes et le sport

Les hémorroïdes internes se forment dans le rectum. Elles ne provoquent généralement pas de douleur. Le sang très rouge que vous constatez sur votre papier de toilette est la manifestation fréquente de ce type d’hémorroïdes. Il s’agit d’une dilation poussée des veines qui sortent alors par l’anus avant de retourner à l’intérieur du rectum.

En ce qui concerne les hémorroïdes externes, elles se localisent à l’extérieur de l’anus, directement à l’orifice. Pour cela, elles sont plus sensibles que les hémorroïdes internes. Toutefois, elles ne durent pas longtemps. Au bout de deux semaines, elles s’estompent de façon ordinaire et sans médicament. Si ce n’est pas le cas pour vous, vous devez contacter votre médecin.

Avez-vous vu cela : Les hémorroïdes et la maladie hémorroïdaire

Un rapport entre l'accouchement et les hémorroïdes ?

Plusieurs femmes souffrent d’hémorroïdes après un accouchement. Il s’agit de la conséquence de divers facteurs biologiques. En effet, au cours de la délivrance, l’utérus exerce une forte pression sur les veines situées dans la région anale. Les poussées de la mère provoquent cette pression qui favorise la sortie des hémorroïdes.

Par ailleurs, l’accouchement provoque souvent la constipation. Les poussées itératives aux toilettes peuvent donc aussi causer des troubles hémorroïdaires. Cela entraîne l’apparition des thromboses et inflammations que vous ressentez. Ainsi, lors de l’accouchement, plusieurs facteurs peuvent provoquer les hémorroïdes.

Le tissu hémorroïdaire étant très riche en récepteurs hormonaux, il est très sensible aux modifications hormonales de l’accouchement. S’il s’agit quand même d’un trouble normal, il importe de savoir ce que c’est et de penser à comment le traiter rapidement.

Comment traiter les hémorroïdes après l’accouchement ?

Suite à l’accouchement, les femmes sont très sensibles. Lorsqu’il apparaît un trouble hémorroïdaire, vous devez vite penser à le traiter. Voici des astuces simples pour vous soulager :

  • bien nettoyer votre région anale après chaque selle ;
  • utiliser un bidet, des lingettes humides ou de l’eau florale si le nettoyage anal est douloureux ;
  • utiliser des pommades spécifiques pour diminuer l’irritation ;
  • prendre des émollients fécaux pour rendre plus facile votre passage à la selle ;
  • éviter de rester longtemps debout ou assis, afin de diminuer la pression sur les veines.

Prendre des bains d’eau chaude ou tiède est aussi conseillé. Cependant, certaines femmes sont mieux satisfaites avec de la glace. C’est donc à vous de décider, selon votre corps.

En adoptant ces petites habitudes, vous devrez être soulagés au bout d’une à deux semaines. Toutefois, si le problème persiste, n’hésitez pas à vous rendre à l’hôpital. Le docteur vous conseillera les meilleurs médicaments après examen de votre cas. Notez également que de petites chirurgies peuvent être appliquées pour traiter des hémorroïdes après l’accouchement. Bien sûr, ce sont des cas rares.

En somme, pendant l’accouchement, les poussées intenses de la mère sont souvent la cause d’hémorroïdes. Certaines modifications hormonales ou facteurs biologiques peuvent aussi entraîner cela. Retenez donc que les hémorroïdes après un accouchement sont des troubles normaux. Lorsque vous en êtes victimes, ne vous alarmez donc pas et traitez-les. Vous serez soulagés en un temps record.