Quels sont les différents traitements en cas d'hémorroïdes externes ?

avril 19, 2022

Les hémorroïdes sont des gênes qui se retrouvent normalement au niveau de l’anus chez toute personne, et ceci depuis la naissance. Généralement, il existe deux types d'hémorroïdes. Il s'agit notamment des hémorroïdes internes qui tapissent le canal anal et qui présentent un aspect de coussinet violacé. En second lieu, vous trouverez les hémorroïdes externes qui se trouvent immédiatement à l’extérieur de l’anus, uniquement visibles lors des complications. Ce dernier cas nécessite alors plus d'éclaircissements à propos de son traitement, compte tenu de sa manifestation. Découvrez à cet effet les différents traitements que vous pouvez suivre pour lutter contre les hémorroïdes externes !

Traitements locaux contre les hémorroïdes externes

L'inflammation joue un rôle prépondérant lors des poussées hémorroïdaires. Les crèmes ou pommades à base de corticoïdes, grâce à leur effet anti-inflammatoire puissant, arrivent à apporter un soulagement rapide. Cependant, une utilisation de manière prolongée peut provoquer des réactions indésirables. Il existe également des produits lubrifiants ou protecteurs qui peuvent être achetés sans la présentation d’une ordonnance. Quant aux corticoïdes, ils peuvent être utilisés pour aller facilement à la selle, puisque la constipation représente un facteur qui peut aggraver les douleurs. Par contre, les laxatifs locaux ou les micro-lavements sont déconseillés dans le but de ne pas traumatiser la paroi anale.

Lire également : Le traitement des hémorroïdes par la phytothérapie : une solution efficace ?

De plus, il existe de nombreuses préparations locales anti hémorroïdaires qui sont disponibles en vente libre dans les pharmacies. Ces préparations peuvent facilement être utilisées en pommade ou en crème. Il peut arriver qu’elles soient associées à un vasculoprotecteur, à un anti-inflammatoire ou à un anesthésique local. De même, elles peuvent également contenir des extraits végétaux afin de vous procurer un effet calmant et adoucissant. Dans tous les cas, si ces produits n'ont aucun effet préventif et doivent être utilisés en cure de courte durée, ils présentent un effet apaisant sans effet secondaire. Ils peuvent également accompagner la thérapie orale, bien que cela ne soit pas obligatoire.

Les traitements oraux contre les hémorroïdes externes

Les traitements oraux ont le pouvoir de soulager les symptômes. Ceci étant, certains phlébotoniques sont tolérés, puisqu’ils permettent de diminuer sensiblement les douleurs et les saignements, surtout s’il s’agit d’hémorroïde interne. En cas d’hémorroïde externe, leur action n'est pas trop efficace. Dans tous les cas, vous devez demander un avis médical avant de vous situer sur son utilisation. Généralement, vous pouvez distinguer :

En parallèle : Incision hémorroïdes externes

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ils sont efficaces contre la douleur en cas de thrombose hémorroïdaire, c’est-à-dire lorsqu’il y a formation d'un caillot de sang douloureux dans la veine hémorroïdaire.

  • Les antalgiques mineurs

Au nombre des antalgiques mineures disponibles, vous verrez le paracétamol ou le doliprane. Ils ont également une efficacité sur la douleur des thromboses hémorroïdaires. Cependant, l'aspirine est fortement déconseillée, car elle risque de provoquer des saignements.

Chez la femme enceinte, l’utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens est strictement interdite. Toutefois, il est possible qu'elle se serve des phlébotropes pour soulager les douleurs.

Les traitements en cas de complications

Dans le cas où les hémorroïdes sont très développées, votre médecin peut vous proposer des traitements plus lourds. Il peut s'agir :

  • d'injections sclérosantes pour enclencher la sclérose des vaisseaux hémorroïdaires
  • de photo-coagulation par infrarouges qui vont agir sur les vaisseaux tout en fixant la muqueuse
  • de ligatures élastiques qui vont provoquer la dévitalisation des tissus et permettre par la suite leur destruction par une autre technique.

Il est aussi possible que votre médecin recommande une intervention chirurgicale sous anesthésie locale ou générale afin de procéder à une hémorroïdectomie.

Quelques conseils basiques pour traiter les hémorroïdes externes

Pour traiter les hémorroïdes, vous devez veiller à maintenir une hygiène anale propre. Pour cela, n’oubliez pas de prendre une douche chaque jour sans faire usage d'un savon. Ceci, pour éviter que la zone enflammée ne s'infecte. Limitez aussi l'usage du papier toilette lorsque vous êtes atteint de ce mal. Après la selle, vous pouvez utiliser des lingettes pour bébé ou du papier toilette imbibé d’eau. N’osez même pas utiliser les papiers hygiéniques parfumés qui pourraient provoquer d'intenses inflammations.

L'application du froid pourrait aussi vous permettre d'obtenir un peu de satisfaction. Ainsi, si vous ressentez des douleurs ou des démangeaisons, vous appliquez des compresses froides sur la zone anale. Vous pouvez répéter cette action plusieurs fois par jour pour réduire les douleurs. Pour finir, optez pour un régime végétarien et éviter les aliments comme le café, le thé, la moutarde forte, etc. Autrement dit, ne consommez plus tout aliment qui peut provoquer l’irritation des muqueuses.